Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CHSCT Extra ordi nanny nanaire

Publié le par Lionel Droitecour

Quand les gais, vus, se trament, mine ère

Quand les gais, vus, se trament, mine ère

Face à la gravité des événements des dernières plusieurs fois quarante huit heures sur tweeter, et pour ne pas CGT à l'aveuglette dans des décisions si inconsidérées qu'elles sidéreraient  un con si des rangs il en fut sortit un ; je me suis donc consulté tout seul avec moi-même.

De ces cogitations sans agitation il ressortit la nécessité d’un audit dont l’audition fut confiée à nos camarades Eric et Fred, qu’harassent les foules sans houle. Leur rapport est accablant, câble blanc.

Ainsi le voici, si, et sis assis à six et ci après. C’est précis, si ?

Quand l’audit piaffe

Saisi par le CHSCT de l’UI AL en ma qualité d’expert en tout et en rien avec spécialisation complémentaire diplômé de la Faculté de Buchelberg, je suis en mesure de vous livrer mes premières conclusions sur les faits ayant entraîné une incapacité temporaire non déterminée à ce jour de Lionel COURBELONGUE.

Lionel COURBELONGUE est technicien poète à l’UI AL au service de la Grande Tradition Comique où il exerce une activité de passeur de pont TIC et TAC. Le mardredi 38 février il a été admis à l’Hôpital d’Hautepierre dans le cadre de l’évènement « la rate au court bouillon Orange » qui permet au personnel d’Orange de bénéficier d’une opération gratuite pour une achetée. Cette offre permet ainsi par exemple de réaliser une ablation de la prostate pour monsieur tout en bénéficiant de l’ablation de l’utérus pour madame.

Ainsi constate la prose que l’ut est russe

Alléchés par la perspective de cette remise gracieuse, quelques collègues menés par Claude Ironbird ont déboulé dans la chambre de M Courbelongue en exigeant qui une ablation des amygdales, qui une liposuccion. Un fanatique, M Damidou Géraldo, s’était même fait pousser la barbe pour l’occasion. Il a fort heureusement été refoulé à l’entrée pour des raisons d’hygiène. Soucieux de désamorcer le conflit, un ami vigneron de M COUBELONGUE à l’accent étranger dégoupilla une bouteille de Gewurtztraminer. Echaudé par le breuvage et un certain nombre d’infirmières, les convives ont alors entrepris de déguster un succulent plateau repas parce que, je cite un des énergumènes dont la maigreur fait peur, « on n’est quand même pas venus là que pour se foutre la main dans le slCENSURÊip ! ».

A dé pendant, lab oratoire !

Les analyses du laboratoire indépendant mandaté par le CHSCT ne permettent pas d’identifier la composition du repas et notamment des gaz émis lors de l’ouverture des opercules. Il semblerait qu’il s’agisse d’un gaz extraterrestre.

L’ingestion du dessert (sardines chantilly) a été l’apothéose de ce mémorable capharnaüm et il a fallu diffuser des discours d’Emmanuel MACRON pour éloigner toute cette bande de dégénérés.

Vous trouverez sise dessus la pièce jointe photographique qui permet d’innocenter totalement M COURBELONGUE qui a été victime de sa naïveté proverbiale et qui s’est laissé entraîner.

KARAS Fred & Eric

Commenter cet article

Avisferrum 09/03/2016 12:16

Alors là…

Je ne puis que m’incliner avec respect et grande modestie devant un texte d’une telle puissance, ce rapport risque fort de rentrer dans les (bach-)annales de l’histoire des CHSCT !

Moi qui depuis quelques jours expérimente à mon tour le côté obscur de la farce, transformé en « corps de lit » avec le teint gris-pâle et l’état grippal, j’ai failli succomber à une crise d’apoplexie en découvrant ce chef-d’œuvre concocté par les siamois du rire et du calembour, j’ai nommé Frère Derrick Karas et le grand Lionel Courbelongue qu’il n’est plus nécessaire de présenter !

Seule plusieurs inhalations d’un bronca-dilatateur macronique et l’injection en sous-cutanée d’un sérum de venin valssique (9 CH) m’ont permis de mettre fin à mes convulsions zygomatiques et retrouver un calme relatif…

Dire que j’eus en effet l’immense honneur d’être présent lors de ce grand moment de convivialité hospitalière, qui se passa bien entendu de l’exacte manière décrite par notre expert :-)

J’ai le souvenir du regard étonné des jolies infirmières devant l’ambiance festive voire débridée qui régnait dans cette petite chambre, pour un peu eussent fleuris des drapeaux CGT dans les couloirs !

Quand l’ami viticulteur surgit avec sa magnifique bouteille c’est comme si un messager des dieux venait de faire son apparition, muni du plus précieux des nectars, portant d’ailleurs à juste titre l’appellation de « Bruderthal », la Vallée des Frères.

Lorsque l’ami Lionel demanda à une des charmantes soignantes la fourniture de gobelets pour faire honneur au breuvage, elle eut un regard légèrement incrédule et fis une timide remarque « Pas pour vous, M Courbelongue …? »

Plus qu’une question on sentait que cette sympathique jeune fille essayait de se convaincre elle-même que non, il n’était pas possible que son protégé allait seulement songer à tremper ses lèvres dans un breuvage aussi subversif !

La réponse du protégé en question fut désarmante de sincérité et de spontanéité, comme le miaulement innocent du chat devant le bocal du poisson rouge : « Mais non… c’est pour eux… » le tout accompagné d’un grand sourire paternel qui sût rassurer les inquiétudes – bien sûr totalement injustifiées – de cette dévouée jeune-fille ! :-D

Et quand le "Corps du délit"- par ailleurs purement biologique - vint irriguer la gorge des élus du moment, "Corps dans le lit" inclus, c’est comme si une escouade d’Anges s’était donné rendez-vous pour chatouiller nos gosiers, pendant un court moment une petite chambre d’hôpital s’était transformée en une enclave hors du temps et de l’espace, la « Vallée des Frères » venait de naître autour de notre camarade Lionel…

Gracias, Amigo, a tu salud !

Clyde Ironbird

Luma 08/03/2016 21:05

Suite :d'ailleurs j'espère les voir à la ma-nif..demain camarade !

Luma 08/03/2016 21:03

Plaisir à voir ..., plaisir à lire ..!
Je reconnais bien les formateurs de la cégéte dont j'ai gardé un bon souvenir ..
Bravo à eux et à leur humour OR....ANGE !
Un grand salut à toi et à eux ..,c'est H S!

Bibifricotin 08/03/2016 15:46

Ah, les fieffés coquins ! Que fait donc la peau lisse - la céhefedété - en ces lieux déridés (que Derrida dirait ?) ?!
Qu'on nous les saucissonne, qu'on nous les lipo-suce, et qu'on émasculasse !!!
Sous peine de récit dive, et vous fasse tout un plat, de gros nichon au chocolat, arrosé du thé russe... Quoi qu'il en soie : Prose it ;-)