Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spirite ou alité ?

Publié le par Lionel Droitecour

Spirite ou alité ?

Ce dimanche, à l’heure du café, qu’a fait ma main, au fait, et de la brioche, appelée à remplir une autre brioche, métaphorique de mes kilos amphigouriques ; voici que j’allume et hume la radio. France culture où mon culte dure, enfin sortie d’une grève qui me laissa sur la grève. Privé des mots primés et déprimé de ce silence radio.

Scions les mots de l’émotion

Il faut la preuve de telles épreuves pour mesurer à quel point nos antennes sont muettes. Sauf à vendre de la lessive ou des assurances, la tchatche des radios périphériques sont le boulevard d’une pornographie langagière dont le seul but est de vendre. Haut lieu du lieu-commun et de la bourde grasse, du ricanement porte étendard de la franchouillardise revendiquée.

Le ciel en préserve nos France inter, culture ou musique

Et puisque je vous parle du ciel, donc, à l’heure du petit déjeuner (et non de l’appétit des jeunes nés), voici que j’entends la bonne parole d’un pasteur (pas à c’t’heure) qui nous vante l’humour du créateur. Marrons-nous au temple, une foi, rigolons des rigaudons à capella : dieu est spirituel en son rituel.

Versons dans le verset, les bibelots sont dans la bible et l’évangile les vend, Gilles. Des housses aux mini potes tente thèse, tétine, c'est cool, là, s'écoule au rhum.

Vu sous cet angle, et rubis sur l’ongle je veux bien lire Saint Pierre Dac, mâtiné de ce diablotin de Raymond Devos, qui doit sûrement noter ses saillies dans les marges où j’émarge. Car pour citer Prévert

La trinité, c’est simple comme dieu et dieu font trois

Et puisqu’il qu’il faut rire macabre, j’y vais de ma petite danse :

Sapiens-sapiens

Un squelette, habillé de peau,
Dansait la danse de l’ego ;
Sa mandibule en ce tempo,
Cliquetait ainsi, tout de go.

C’était un vrai énergumène,
Il se disait sapiens-sapiens,
En soi l’ultime spécimen
De notre humaine descendance.

En sa transe, persuadé
De sa prochaine transcendance,
Il pérorait en sa cadence ;

Debout dans la boue du tombeau,
Il jouait son mime, fardé
Des fadaises de son cerveau.

Commenter cet article

Avisferrum 20/04/2015 08:13

Pas mal, l'humour de Dieu et le sketch de Raymond Devos !
Par contre je n'ai point saisi "Des housses aux mini potes tente thèse, tétine, c'est cool, là, s'écoule au rhum" cela cacherait-il quelque locution latine ?
Connaissant ta légendaire et délicieuse brioche je ne m'étonne pas que tu lui fasses grand honneur, quant à l'humour du Créateur je le vois en partie ainsi : le regard amusé de l'éveillé sur le spectacle bariolé du monde, où l'homme prend tellement au sérieux des choses qui le sont si peu, comme nous pouvons parfois sourire devant l'expression concentrée et cocasse d'un animal devant une situation que nous voyons avec plus de recul.
En tout cas si Créateur il y a il n'est certainement pas triste et sinistre comme certaines de nos églises, ça c'est sûr ! :-)

Lionel Droitecour 20/04/2015 08:47

"Deus omnipotentes et in secula seculorum"
Certes, c'est tiré par le cheveux mais si la bique s'emmêle rien de plus que syllabique.
La bique qui bien sûr, ne fait pas le moine. Et au nid soit qui moine y pense. Je panse. A l'abri hoche, la tête ou l'esthète.
Amène.