Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au jardin des piqures

Publié le par Lionel Droitecour

Au jardin des piqures

Ainsi donc et de fil en aiguille, de trocart en broquart, une fois de plus il me fallut donner mon sang (pour cent ?) pour l’âne à Lise. Sujet topique où l’on me pique (sous les tropiques ?). C’est Monopoly, c’t’hic : retour à la case antibiotique.

Ne passez pas par la case départ et rendez-vous en prison. Derrière les barreaux de fer d’une santé qui ne l’est plus guère. Ainsi l’on me déferre.

Saurai-je m’en défaire ?

Quoique l’arrêt de tram vaille me voici prolongé de la raie de travail. Retour possible vers le vain vingt octobre, si je ne chancelle en ma chancellerie. Et si ma chance, elle, rit.

Haro sur la selle, Henri,

Me disait naguère une baronne de la vieille noblesse toulousaine, et ite missa est en SMS. Mais se n’est pas en se grattant son douaire, hier, qu’elle me touchait deux mots (à moi, compte, s’écriait Corneille). Devenue adepte du Smartphone (marte et faune, mais point marâtre au téléphone...), la voilà reconvertie en Madame de Sévigné de la messagerie numérique. Si mes sages rient, le nu n’est homérique.

Or donc à toi salut, Baronne !

Qui ne marmonne sans couronne, luronne point friponne de Carcassonne en Avignonne. Mignone allons voir si l’Essonne ; disait Ronsard qui ne ronchonne ni ne rançonne. Notez, ma bonne, que voici à vos pieds déposées des proses et des projets, comme disait Desproges. Et mes restes, paix, que tuent, eux, aux mages.

Et de ma franche vièle, voici un air à ma façon histoire de donner à entendre à chacun que si le maure râle, le moral lui, reste bon, et le poète à deux balles continue sa ballade...

Au jardin d’Epicure.

Commenter cet article

Luma 19/10/2014 20:18

Hello,

Si j'ai bien compris ta prose lu -en vie-tesse..., tu reprends le boulot le 21/10.
C'est bien-tôt...!

Bon courage à toi si c'est le cas et n'oublie pas, malgré tout, de mé-nager ta monture indispensable à la vie..

Luma

Si 08/10/2014 16:00

mieux vaut la raie de travail que l'arrêt porte de l'Hôpital

Ironbird 03/10/2014 21:11

Je pré-sang que muni de ton précieux liquide vital l'âne à Lise va très vite ruer dans les brancards, d'ici qu'il nous sème la pagaille dans l'écurie et demande l'équité pour tous les équidés sans les quitter...

Bibifricotin 01/10/2014 23:43

La baronne, la baronne, certes (et son boutre) !!...
Mais quid du confluent de la Garonne en ce même temps ?!....

Christian 01/10/2014 18:48

Enfer tout un flan en selle... marmonna la baronne