Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rodomontade

Publié le par Lionel ;-D

La mort, telle qu'elle est représentée en l'église des Jésuites de Molsheim

La mort, telle qu'elle est représentée en l'église des Jésuites de Molsheim

Je vais porter ma viande à l’étal du boucher
Tantôt, pour qu’il découpe un méchant carcinome,
Un fongus, un cancer, la bête qui me ronge :
La camarde s’en rit, elle aiguise sa faux !

Ma vieille, si tu veux, prend-moi donc en défaut,
Essaye donc un peu de raccourcir ma longe,
Je sais bien, ici-bas, que l’angoisse te nomme,
Mais devant ton guignol je ne veux me coucher.

N’espère pas de moi une seule supplique,
Ajuste ton carreau car, bien que ne sois leste,
Je vais, d’un entrechat tenter de te blouser,
De te donner un peu de mon fil à retordre.

Il me reste le verbe et ma rime pour mordre,
Ma danse, à ton macabre, et s’il faut l’épouser,
Dégingandé, hâbleur, de ma parole preste,
J’en ferai l’apparat d’une verte réplique.

Pareil au vieux Villon qui narguait le gibet,
Je planterai mon rire efflanqué à ton sein,
Pendu, peut-être bien à ton vain artifice,
Arrosant de mon suint l’antique mandragore.

De ma rodomontade, absurde matamore,
J’irai, face au néant, de ma lyre factice,
Déciller en ma stance un ultime dessein,
Au feu de paille ardent du balourd quolibet.

Et si je gagne ainsi l'improbable répit,
J’en ferai pour demain le flambeau de ma joie,
Lorsqu’au théâtre d’ombre où la Parque gémit,
Je te verrai, piteusement, battre en retraite.

Là, ma partie remise, et ta geste distraite,
Au banquet de la chair, où le muscle frémit,
À ta santé, plus qu’à la mienne, à claire-voie,
J'élèverai mes vers en ton art décrépit.

Lionel, 16 juin 2014

 

Commenter cet article

Ironbird 17/06/2014 17:33

Ah quel texte ! On sent l'esprit acéré et prêt à en découdre, la camarde n'a qu'à bien se tenir !
Parlant de cette dernière je note qu’avec un "a" de plus on obtient "camarade", l’étymologie n'est cependant pas la même, comme tu nous l'avais expliqué lors d'une réunion "camarade" désignait à l'origine une "chambrée de soldats", alors que camarde veut dire "sans nez", et on sait que la mort est souvent représentée par un squelette... sans nez.
Je dis tout ça pour moi, bien sûr, tu sais que je suis très intéressé par la camarde, une vieille amie de famille, je l'ai souvent fréquentée et en suis arrivé à la conclusion que finalement c'était une grande incomprise... mais ça tu le sais déjà ! :-)

damiax 17/06/2014 11:40

La vache ... Bravo !

Lionel Droitecour 17/06/2014 13:29

Mon cher Damiaxounet, la sobriété de tes commentaires n'a d'égale que leur sincérité. Sois en remercié...